Communiqué de presse

L’AMAR communique

Aux représentant.e.s des médias

De bonnes nouvelles pour le projet L’AMAR

Le projet pour un lieu autogéré multiculturel d’accueil et de rencontres à la rue de la Main 2 est en bonne voie!

L’association L’AMAR se réjouit de l’avancée de la discussion avec les Autorités de la Ville. Leur reconnaissance quant à la nécessité d’existence de notre projet présage une suite favorable. Depuis vendredi 22 avril, la maison à la rue de la Main 2 est animée, comme prévu, uniquement en journée. De nombreuses activités se sont déroulées auxquelles ont pris part des voisins, des familles, des étudiants,  des  requérants  d’asile,  des  réfugiés,  des  membres  de  diverses  associations,  des professionnels œuvrant dans le domaine de la migration, des politiciens et de nombreux autres sympathisants. Nous relevons une participation de 50 à 100 personnes par jour, et un soutien de plus de 600 personnes sur les réseaux sociaux. Des travaux de rénovation collectifs, la création d’un magasin gratuit, un repas érythréen, un brunch, un atelier de percussion corporelle et un tournoi de babyfoot ont déjà permis la rencontre et la création de liens. Ces quelques jours d’ouverture ont très vite fait émerger une dynamique participative et un enthousiasme prometteur pour l’avenir.

Pour l’instant, seuls deux éléments semblent être déterminants pour la pérennité du lieu.

Premièrement, les craintes fondées sur la méthode choisie pour obtenir l’espace semblent s’atténuer. La Ville nous accorde sa confiance, en nous autorisant une seconde fois à poursuivre nos activités. Elle reconnaît  également notre volonté de créer une dynamique positive avec le voisinage et avec les Autorités. Nous saluons la participation d’un Conseiller communal à la table ronde «Migration, alternatives  et  luttes  en  Suisse  Romande»  que  nous  avons  organisée  dimanche  24  avril.  La possibilité pour des personnes migrantes, particulièrement celles relevant du domaine de l’asile, de s’exprimer face à un élu est pratiquement inédite en Suisse. La discussion a été enrichissante pour toutes et tous et a contribué à une meilleure compréhension mutuelle.

La  question  de  la  salubrité  du  lieu,  deuxième  élément  problématique,  fera  l’objet  d’une  étude mandatée par la Ville. Cette étude permettra à notre association de connaître précisément, en date du 2 mai, les travaux nécessaires à effectuer en vue de la mise aux normes du bâtiment. Nous sommes prêts à mettre rapidement en œuvre tout ce qui est en notre pouvoir afin de corriger les éventuels  problèmes  d’insalubrité. Cependant,  l’état  actuel  du  lieu,  suite  à  de  nombreuses précautions prises de la part de l’association, est opérationnel pour la bonne tenue des activités de L’AMAR. Nous ne souhaitons pas que cet argument technique prenne le pas sur la discussion de fond, ni n’engendre des coûts importants pour la Ville ou L’AMAR.

Un programme pour la suite est en cours de création. Comme le précédent, il sera traduit en de nombreuses  langues  et  distribué  dans  les  différents  centres  d’accueil  du  canton.  Le  nouveau programme  compte  déjà  un  certain  nombre  d’activités  initiées  par  des  personnes  externes  à l’association.  Pour  certaines,  l’espace  répondait  à  un  manque,  pour  d’autres  il  a  suscité  l’envie d’apporter une contribution concrète. Au vu de l’avancée du projet en lui-même et des discussions avec les Autorités de la Ville, l’avenir de  L’AMAR  s’annonce  encourageant.  Les  membres  de  l’association  en  ressortent  d’avantage déterminés et convaincus que le projet va se poursuivre. Une table ronde avec des associations et structures neuchâteloises actives dans le domaine de la migration aura lieu prochainement. Aussi, une séance d’information destinée aux voisins est en préparation pour ce weekend. Nous tenons à prendre en compte toutes les remarques afin d’installer une relation de confiance durable entre tous les acteurs concernés.

Association L’AMAR
Neuchâtel, le 26 avril 2016
lamarneuch@riseup.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *